Eero Aarnio Originals – l'unique fabricant autorisé des designs classiques de Eero Aarnio

CHAPITRE 1

A propos de Eero

L'enfance d'Eero

Depuis l’âge de 6 ans, Eero Aarnio a toujours eu un crayon à la main. Il grandit dans une famille modeste et la visualisation et le travail manuel faisaient partie de la vie quotidienne Sa famille habitait dans le quartie de Kallio à Helsinki et l’un des endroits les plus marquants pour lui était la bibliothèque de Kallio. Eero se souvient que cette bibliothès de quartier a élargi sa vision du monde et qu’il passait des heures à regarder les reportages du magazine Life. L’enfance du designer fut cependant assombrie par la seconde guerre mondiale qui, quoi que l’on puisse dire, trempa son caractère. Kallio fut un des quartiers les plus bombardés de la région de Helsinki et Eero entendait le sifflement des bombes en se demandant si elles allaient tomber cette fois encore plus près de chez lui. Toutes les fenêtres étaient masquées pour empêcher les bombardiers de voir les lumières de la ville. En tirant les rideaux après une nuit particulièrement agitée, la famille Aarnio découvrait que toutes les vitres avaient été brisées. Une bombe avait explosé sur le parc voisin. Si l’on repense à cette époque, tout ce qui nous paraît aujourd’hui très dur est bien dérisoire comparé aux épreuves de la guerre. Eero apprit alors non seulement comment vivre dans l’incertitude mais aussi à lui faire face.

Jeune Eero

Arrivé à l’âge adulte, Eero devint stagiaire dans le cabinet d’architecte de Heikki Sysimetsä. Il apparut plus tard que cette période fut décisive pour la suite de la carrière de cet esprit immensément curieux. C’est dans le cabinet de Sysimetsä qu’il fut encouragé à entreprendre des études d’architecture d’intérieur. Eero obtint les meilleurs notes au concours d’entrée à l’Institut des Arts Industriels à l’Ateneum à Helsinki et il fut admis pour étudier dans la filière Architecture d’intérieur comme major de sa promotion. Durant ses études Eero travailla pour deux designers finlandais renommés, Ilmari Tapiovaara et Antti Nurmesniemi. D’eux, Eero apprit spécialement le sens de la discipline et comment respecter les délais impartis. Il se souvient encore comment ses employeurs préparaient leurs oeuvres pour les concours, puis se précipitaient à l’aéroport en taxi à la fin de la journée pour obtenir à temps le tampon nécessaire pour l’expédition. La plupart des oeuvres destinées aux concours étaient achevées et emballées dans la voiture à l’aéroport. Une fois diplômé, il posa sa candidature pour un poste de designer à l’usine de l’entreprise d’ameublement Asko qui se trouve à Lahti dans le sud de la Finlande. Au bout d’un peu moins de deux ans, Eero décida de poursuivre sa carrière comme indépendant et retourna à Helsinki. Même si sa carrière de designer maison chez Asko fut brève, Eero apprit en regardant les charpentiers et les menuisiers au travail comment fabriquer ses propres meubles. Après tout, il avait toujours voulu travailler à son compte.

Le chemin de Eero vers la notoriété

Sa première participation personnelle à un concours eut lieu en 1959 au concours de design du mobilier à Cantú en Italie. Eero se souvient qu’il travaillait sur ses objets dans une petite unité d’architecture à Laajasalo, quand l’accouchement de sa femme, Pirkko, commença. Elle avait perdu ses eaux dans le bureau et la petite famille de bientôt trois personnes dut se précipiter à l’hôpital. Leur première fille naquit après une longue nuit. Eero termina le lot destiné au concours qui comprenait des meubles de couloir, des supports et des sièges. Il se classa troisième. Plus tard, en 1964, il gagna le premier prix dans ce même concours avec une collection de meubles de bureau comprenant des chaises rondes en contreplaqué avec de luxueux coussins en cuir. La production de la collection fut décidée par une entreprise italienne de meubles, Cassina. La première œuvre d'Eero Aarnio vue dans les médias internationaux a été le tabouret en rotin Mushroom fabriqué par Sokeva crafts organization et elle fut présentée au Salon du meuble de Cologne en 1962. Comme la carrière d'Eero avait pris son essor grâce au succès remporté au concours de design de meubles Cantú, il se rendit en Italie pour établir des contacts et travailler pour Cassina. Toute la famille s'embarqua dans la Fiat 600 pour aller jusqu'en Italie. Les Italiens pensaient que les Aarnio étaient fous, mais la famille adorait voyager. De retour à Helsinki, leur maison devint un petit laboratoire de développement de produits où Eero essayait de nouveaux matériaux composites. Les nouvelles technologies et les nouveaux matériaux excitaient sa curiosité. L’esthétique des bateaux en fibre de glace et les surfaces blanches en plastique renforcé attiraient beaucoup Eero qui commença à se poser la question … Et si? En 1966 le Fauteuil Ballon fit ses début au Salon du Meuble de Cologne. Après le Salon, le New York Times publia un article sur ce fauteuil et d’autres médias internationaux suivirent. L’attention internationale prit une énorme ampleur et ce meuble novateur était connu dans le monde entier. Eero savait que le voyage de toute une vie venait de commencer.

Eero intuitif

Très tôt, Eero se distingua par ses aptitudes au dessin et sa capacité à saisir la forme, mais il s’intéressait aussi à d’autres disciplines comme la photographie et le design graphique. Il pratiquait le stylisme et la photographie depuis le début dans les années 1960 au studio Pietinen à Lauttasaari, et plus tard, il supervisait de près toutes les séances photo des produits. Il a étudié aussi pendant des années l’ergonomie de la position assise. Eero a toujours abordé le design avec une approche finlandaise spécifique en se fixant pour premier objectif la fonctionnalité. Même après avoir été salué comme un designer de l'ère spatiale, le style n'a jamais pris le dessus sur la substance dans son travail. Pour lui, visualité et fonctionalité allaient de pair. Un des talents les plus significatifs de ce designer emblématique est son aptitude à donner aux objets une valeur expressive et un caractère propre. Eero a créé un monde de figures ludiques qui parlent leur propre langage. Créer une forme qui résiste à l’épreuve du temps est son art et relève d’un talent que peu de gens possèdent. En se fiant à son intuition, il n’a jamais eu peur de briser des barrières et de prendre des risques. Une des clés importantes du succès de Eero est son audace et son désir d’innovation. Après plusieurs décennies, il reste curieux d’expérimenter de nouveaux matériaux dans lesquels il voit un immense potentiel. « Un nouveau matériau donne une nouvelle forme », dit-il. Le design de Eero Aarnio ne vient pas du dehors et n’est pas le fruit d’influences extérieures. Le monde intérieur et l’imagination sont ce qui compte le plus pour lui.

CHAPITRE 2

Une vie peu ordinaire

Search

Français
Français